8.12.04

7ème séance

séance du 25 novembre 2004

Petit studio encore, de 14 à 16 heures. Je suis plein de bonnes intentions. J'ai amené d'autres photos. J'ai vu la semaine précédente "Sans", un spectacle de Martine Pisani. Comme l'un des trois danseurs, je cache mes yeux avec ma main gauche. Je commence par bondir d'un pied sur l'autre en travers de la salle. En avant. En arrière. Je roule en arrière. Je me relève. Je roule en arrière encore, les jambes tendues écartées en V, je bascule et me retrouve à genoux. Ma main gauche est toujours devant mes yeux.
J'arpente la salle. Je change la caméra de place, la met plutôt haute et dans la diagonale de la pièce, jouant avec le miroir pour faire tenir le plus possible du lieu dans le cadre. je me dis c'est un faux problème, mais j'y passe quand même du temps. Je prends le paquet de photos.

Je reproduis la première. J'essaye de décrire ce que je fais. C'est laborieux. Je dois m'y reprendre à plusieurs fois. Je trouve plusieurs mouvements :
Le pingouin, debout droit les épaules arrondies vers l'avant les bras légèrement arqués le long du corps en appui sur l'avant des pieds à plat sur le sol ; raide et rond
Le buste plié à 90° des jambes tendues ; les mains se mettent au chaud entre les cuisses, puis les bras s'écartent en croix, fléchi sur les genoux
À plat sur le dos ; les membres comme pour tomber du ciel (en U vers le haut à 90° du tronc), le bras gauche descend vers le sol en s'écartant du corps, entraîne l'autre bras et les deux jambes jointes ; tout le corps bascule sur le côté ; en U (vers la gauche) sur le sol ; le bras droit se relève et entraîne tout le corps qui roule vers la droite jusqu'au sol ; en U (vers la droite) sur le sol ; ramener les jambes dans le prolongement du corps ; rouler sur le dos, les bras en l'air à 90° du corps ; ramener les bras le long du corps
Debout, les jambes trés écartées, fléchies à 90°, les pieds à plat au sol, le buste droit, les bras dans le prolongement des épaules, les avant-bras pendant (90°) ; faire le tour du plateau ; régulièrement pendant le tour s'arrêter, se retourner pour saluer ceux que l'on quitte (elle monte sur le cheval, sort de la cour etc)
Sur le ventre, cambré en arrière : faire la bascule

Je suis vite fatigué. je ne suis pas très content de ce que je fais. J'ai la nausée. Je m'assois et attend. ça ne passe pas. Je me dis que je devrais définir un premier enchaînement, l'apprendre par cœur et le travailler.

Je retourne aux photos. Toujours nauséeux, je décide de rentrer.

Comments: Enregistrer un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?