11.5.05

30ème séance

séance du 3 mai 2005

dans le petit studio de 11h à 13h
M. assiste
je lui demande de me montrer un échauffement

le chat à quatre pattes sur les mains et les pieds se déplacer à grandes enjambées lentes étirées puis descendre sur les genoux ; se déplacer
la vague sur les genoux et les orteils les épaule au sol les bras repliés les mains à plat ; la tête tire le corps vers l'avant les jambes se tendent les bras suivent et redresse le buste le dos se cambre sur la pointe des pieds ; la nuque s'arrondit les épaules s'arrondissent le dos s'arrondit les fesses reculent descendent vers les jambes qui touchent le sol vers les talons les bras se replient le ventre contre les cuisses le visage vers le sol
et puis allongé
et puis lancer les bras et les jambes
et puis rouler sur le sol de tout son long entraîner par une main qui tire en diagonale et retour par le pied qui idem
et puis rouler encore de son long tout raide une statue dans un entrepôt très très lentement (sentir toutes les parties se succédant sur le sol)
et puis rouler comme un œuf d'albâtre sur un tapis persan si lent qu'il ne quasi bouge (sentir toutes les parties du corps touchant l'une après l'autre — image par image — le sol)
et puis traverser un fleuve ; d'une pierre à l'autre du bout des pieds ; c'est une fiction — ne pas illustrer, oublier, garder — et laisser le geste inventer sans souci de reproduire ; dans la lenteur

on y passe les presque deux heures
l'attention au corps ; ce que chaque geste induit provoque entraîne ; un atelier de danse
il reste dix minutes je dis je vais à partir de ces exercices faire quelque chose que je travaille en ce moment

je recule au milieu de la salle et commence au fond du jardin il élabore sa vengeance + sur la terrasse il passe à l'action (séance du 7 avril) : des gestes initiés jamais aboutis, la main paume vers le haut le pouce ramené au-dessus ; le poignet cassé vers l'intérieur et le bras qui emmène le tout vers devant et partir à l'extérieur mais nulle part donc
problème : c'est réellement nulle part
je vais la guitare et la mobylette je fais la bagarre je me hisse sur mes pieds le bars droit vers l'extérieur tendu la main à 90° je recule d'un pas en me hissant sur les pieds et levant les bras en V au-dessus de ma tête je regarde l'extincteur je sais que M. me regarde j'ai envie de mourir
j'arrête
M. me regarde bouche bée incrédule gênée
je dis j'arrête

je n'ai pas vu de spectacle de danse depuis longtemps ; cette nuit j'ai rêvé que j'étais au spectacle ; je m'appliquais à retenir des mouvements, mais mon attention se relâchait sans cesse ; tel mouvement me plaisait, je tentais de le retenir et en même temps pensait que c'était peine perdue

cette séance avec M. fut celle d'un atelier de danse
très intéressante
très riche
j'y précise mon travail d'être_danseur par rapport à celui d'un danseur

cathy acker, écrivaine américaine, a réécrit don quichotte de cervantès et les grandes espérances de dickens ; ces livres sont épuisés

Comments: Enregistrer un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?