12.10.05

42ème séance

séance du 8 octobre 2005

au préalable
La reprise — je retournerais pas dans cette boîte. c'est dégueulasse, on est noir jusque là
Être à pleurer, être là à pleurer
mouvement de la langue autour des lèvres
haut/bas le pied, monter/descendre

Avant : étirement — je m'étire allongé sur le dos, laisser passer l'eau du ressac entre le sol et ma peau : ça c'est de la danse — moi : je mouvement dans un espace prêté (la beauté cachée)

— mais ceci fut écrit à l'avance en arrivant, pensé sur le scooter sur le chemin pour ; anticipation d'une chose à faire déjà faite : qu'est-ce que je vais faire ? Être là à pleurer ? (la beauté cachée que l'on acquière)


puis fut :
échauffement étirement — concentration minimum (pudique) non-concentration totale (honnête) — : rouler sur le sol avec étirements et rassemblement des membres autour et à travers du tronc qui lui rond
énervé taper le sol des mains plates des pieds plats je vais crever tu vas crever je vais crever

je suis torse nu avec pantalon brun et chaussettes blanches à doigts

monter descendre le genoux droit (debout) la jambe pendante le pied tape le sol ou se pose mais marqué par la main gauche qui frappe la cuisse gauche comme la peau d'un tambour — j'entends la musique à côté/rythme différent — il arrive que la langue sorte pour se promener devant sorte au maximum tirant la gorge remplissant le menton
Mais Avant Lentement assis tirer la langue complètement de la bouche cette langue pour toi
n'empêche : la langue la main la jambe sur plusieurs rythmes dans des séquences différentes et toujours revenir au simple au pas compliqué juste la main le pied la langue qui pleurent puis le bras droit tendu dans la continuité de l'épaule la main parente cassée vers l'avant à 90°
la regarder
aussi
ou pas
je voulais savoir comment tu allais

puis sur le pied droit attendre ; oscillations ; balancements ; pertes ; reprises — je retournerais pas dans cette boîte. c'est dégueulasse, on est noir jusque là tu m'avais dit fais durer tire ne lâche pas éprouve ce que tu as : identification d'une femme as an empire du soleil levant : j'ai trouvé un costume, j'ai trouvé la guitare en scotch, j'ai trouvé wonder

donc en équilibre comme un éléphant sur son tabouret
donc sur le pied droit le gauche avant les bras levés ronds mains ouvertes rondes rapprochées en bas à droite comme on récupère en sortie de mêlée lentement pivotent à droite et s'écartent reste la droite ouverte pleine d'une boule trop vaste qu'elle retient qu'elle maintient se lève la poussant devant moi toujours sur un pied et tout s'arrête

au sol le sentir au plus de la surface disponible ; des deux épaules plus cuisses et avant-bras ; du visage les deux côtés à la fois avec poussière en orbite sur les lèvres ; passer de l'un à l'autre toujours deux membres en contact ; partout dans la salle
et tout s'arrête

Comments: Enregistrer un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?