27.12.05

état des lieux / clôture

c'était le lundi 31 octobre 2005

dans le grand studio (may B) de 20h à 21h


j'en ai fait trop

la lecture j'avais répété travaillé demandé à un ami
la danse aussi
avec estelle
mais j'en fait trop, trop de quantité, trop ailleurs, tout pris de considération — les rênes cow-boy souples dans la mains les rênes cow-boy

par exemple le fauve : trop de "en faire", trop "copié", pas de "je le fais", alors je fais le fauve comme je l'ai déjà fait dans des séances précédentes

pas assez tiré de choses ; syndrome du catalogue

pas que non plus : j'y suis allé, mais toujours revenir à maman, dès que la vague me touche, revenir au parasol

quand même la chute de debout face les bras le long du les jambes fléchissent échappent un peu vers la droite le corps s'affale sur lui-même et les genoux en premier qui tapent le sol ; un tas
se relever
recommencer plusieurs fois

j'aurais pu faire une chose, que une chose, toujours répétée

j'ai dansé aussi
punk pas né

c'est fini ceci ainsi

(la bouche pâteuse) — j'aurais dû j'aurais pu — (destroy baby destroy)

vous aime

Grands Éternels Justes Remerciements à Pascal Christophe Delphine Marguerite Estelle Corinne Manuela Vincent Chloé Juliette

Comments:
Merci alors Danos pour tout ce trop.
trop/assez
trépas sot
tressaut pas
pro tassé
pré-tassot
pressatto
c'est pas trop
saut pas très
ces tropes, ha
passé trot
pas très sot
so, trépas
très peau, ça.
Passe au trait.

* "Sept ap(é)ros !

Guillaume.
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?